INTRODUCTION

LE MOT DE CHANEE

"Je suis parti en Indonésie à 18 ans, avec comme seul rêve de rencontrer mes amis gibbons libres…. Une fois arrivé à Bornéo, j’ai compris que mes rêves d’enfant ne pourraient jamais être atteints : la jungle était détruite un peu plus chaque jour. Mais petit à petit, nous avons commencé à sauver de jeunes gibbons orphelins… Petit à petit nous avons acquis de l’expérience… Chaque jour, nous avons appris à aider les vies en détresse. Aujourd’hui, Kalaweit est le plus grand projet de réhabilitation des gibbons au monde. Cela pourrait ressembler à une victoire, pourtant ces gibbons sont la preuve de notre échec : la forêt continue d’être coupée, les gibbons sont arrachés à leur milieu naturel. Aussi, si l’homme apprend un jour à aimer la vie, toute la vie, Kalaweit n’aura plus à lutter "Chanee.


L’association Kalaweit (loi française 1901) a été créée en France en 1997. Son objectif est la sauvegarde des gibbons et de leur habitat en Indonésie.

C’est aujourd’hui le plus grand projet de sauvegarde des gibbons au monde.

En Indonésie, les forêts sont mises à mal par l’extraction de bois exotiques et surtout par la production d’huile de palme. Les jeunes gibbons sont capturés pour devenir des animaux de compagnie mais vers 7 ans, âge de la maturité sexuelle, l'animal devient agressif et est tué. Au moment de la capture, les parents ont eux-mêmes été tués.

Le gibbon et l'orang-outan sont en danger d'extinction, mais contrairement à l'orang-outan, il n'existait avant l’action menée par Kalaweit, aucun programme de sauvegarde des gibbons à Bornéo et à Sumatra.

Si rien n’est fait, les forêts auront disparu des principales îles indonésiennes d’ici 2030, et avec elles, leur faune et leur flore uniques…


NOTRE ETHIQUE

Kalaweit refuse :

  • D’euthanasier des animaux dans le cadre de la gestion d’une population. L’euthanasie ne peut avoir lieu qu’en dernier recours pour un animal agonisant ou dont la souffrance est permanente.
  • D’acheter et de vendre des animaux sauvages.
  • D’acheter et de vendre des parties d’animaux sauvages.
  • De stériliser les animaux par castration. La stérilisation (vasectomie) sera toujours choisie.
  • D’envoyer un animal vers une institution zoologique ou tout autre établissement
  • Toute activité provoquant la souffrance de l’animal.
  • Toute activité qui irait à l’encontre des lois en vigueur.